amuse_gueuleL'amuse-gueule : c'est un apéro-lecture!

 

 

Théâtre, poésie, romans, nouvelles...

Des textes à écouter, à découvrir ou à redécouvrir.

Il y a même parfois du jeu et de la musique

... et pour finir un verre et des tartines « maison ».

 

Tarif : 10 €

 

  nouvelle saison 

2020-2021


Humour

█ Lundi 5 octobre à 19h :

La fin du monde est pour dimanche, François Morel  

 

 « Mettons la jolie nappe blanche Les fleurs coupées Le vin au frais Allons déjeuner sous les branches Ça va tomber par où ça penche La fin du monde est pour dimanche … Il y sera question de l’âge et du temps qui passe, et aussi de la recherche du bonheur. Il y sera forcément question de la déchéance, des amours impossibles et d’autres sujets aussi délicieux. Oui, je rêve d’un spectacle existentiel : promettez-moi de rire! » François Morel                        

 


Théâtre

█ Lundi 9 novembre à 19h :

La Machine de Turing, Benoit Solès   

 4 Molières en 2019  

Manchester, 1952. Suite au cambriolage de son domicile, le professeur Turing porte plainte au commissariat. Sa présence n’échappe pas aux services secrets ; et pour cause, Alan Turing est l’homme qui a décrypté le code nazi « Enigma », que les Allemands utilisaient pendant la guerre pour brouiller leurs messages. Le sergent Ross découvre un homme atypique et attachant et se lie d’amitié avec lui. Mais Alan Turing sera finalement condamné pour homosexualité et choisira de mettre fin à ses jours.                                                                 

 


Théâtre

█  Lundi 23 novembre à 19h :                                                                                                                

Argentine 78 , Monique Seemann et Luc Schillinger                                  

24 Mars 1976 : coup d’état militaire en Argentine. Isabel Peron est renversée. Commencent les années sanglantes. Les généraux préparent la Coupe du Monde 78. Tout sera prêt pour la fête !

3 buts, 30 000 morts et disparus !


Portrait

█  Lundi 7 décembre à 19h :                                                                                                                   

Primo Basso (1926-2010)

 extraits de nouvelles, romans, théâtre …                                                         

Il enseignait l’anglais à Poinca. Lorrain de Pont-à-Mousson, Italien de père, Irlandais de cœur et de théâtre, Primo était un barbu costaud, tendre et délicat passionné de radio et de littérature. Auteur de pièces écrites pour la radio et pour la scène, de contes, de nouvelles et de romans( Shamrock blues, La Découvaison) il est le traducteur du théâtre de Sam Shepard , l’auteur américain de L’enfant enfoui.

 


Roman

█  Lundi 11 janvier à 19h :                                                                                                                                             

Importuns souvenirs,Sylvaine Arrivé

 Un enterrement, un train, une voyageuse … qui repense à son passé. A combien d’enterrements a-t-elle déjà assisté ? Compter, penser, classer et recompter encore. Le paysage défile et la mémoire est capricieuse …

(Editions JFE, 2016)


 

Théâtre

 

█ Lundi 25 janvier à 19h :                                                                                                           

Classique !, Sophocle, Molière, Racine, Shakespeare…

Pour le plaisir de dire et d’entendre la langue de ces grands auteurs qui racontent si bien la vie. Ils sont notre mémoire, notre histoire. Tellement contemporains !

 


 

 Théâtre

 

█ Lundi 8 février à 19h :                                                                                                               

Reconstitution, Pascal Rambert

Ils se sont aimés, ont fait un enfant, puis se sont séparés. Trente ans plus tard, elle lui propose de se retrouver pour reconstituer leur première rencontre. Pour se réconcilier ? se souvenir de la naissance de l’amour ? renouer avec ce qui a été et resterait malgré tout essentiel ? Mais comment se parler après tant de temps, alors que les corps ont changé, que la vie les a transformés ? Qu’est-ce qui les rejoint encore ?

( Les Solitaires Intempestifs éd.2018)

 


 

█ Lundi 15 mars à 19h :                                                                                                             

 

 Cabaret Poétique,  Cie  Incognito                                                                                                                                                  

…avec Brassens, Eluard, Barbara, Grand Corps Malade …ces poètes qui nous rassemblent.   

 Il se pourrait même que ça chante !


Humour

 

█ Lundi 29 mars à 19h :      

                                                                                                                                       

Chroniques 68 , Alexandre Vialatte

Au coeur des événements considérables qui ont marqué l'année 1968, Alexandre Vialatte, auteur « notoirement méconnu » pose la question essentielle qui reste aujourd'hui terriblement d'actualité : "Que peut faire l'homme sans auto à laver ?"

Ce millésime 1968 des chroniques est un grand cru.

( éd.Julliard 2008)

 


 

Film Documentaire  (Cerigo Films)

 

█ Lundi 12 avril à 19h :                                                                                                                                                                                                                              

Jacques Majorelle, le Peintre du Maroc, Pierre Hornberger                                                    

C'est l'histoire d'un homme (1886-1962) qui a donné naissance à certaines des plus belles oeuvres du XXème siècle. Un homme dont la seule certitude fût son amour du Maroc.          En interrogeant les couleurs de ses peintures, en retraçant son itinéraire entre Lorraine et Maroc, où il vécut presque toute sa vie, ce sont les différentes facettes de la vie de Jacques Majorelle qui se racontent autant qu'elles se peignent.

 


 

Monologue théâtral

 

█ Lundi 17 mai à 19h :                    

                                                                                        

Qui a tué mon père, Edouard Louis

…Sans point d’interrogation, comme une accusation, celle de l’histoire politique.

 Le fils revient voir son père. Il découvre un corps malade, usé, soumis à la violence sociale.

 Il lui parle. Sans réponse. Jusqu’à leur réconciliation ?

"Est-ce qu'il est normal d'avoir honte d'aimer ?"

 (Seuil 2018)

 


 

Humour

 

█ Lundi 7 juin à 19h :                               

                                                                                              

 Bedos, on craque, extraits de sketches

« Il a accompagné de sa tendresse virulente, de ses vigilantes colères nos vies de citoyens, nos envies de spectateurs.. On a aimé la malicieuse cruauté de ses sketches , on a adoré l’acteur. Bedos toujours a débusqué les petits arrangements de chacun avec la vie. Sans se ménager, sans se modérer. » (Télérama 1995)

        Dans la fantaisie, il y a une jeunesse obligatoire, qui ne doit pas grincer.(Guy Bedos)

 

 

papillon_gauche  nouvelle saison papillon_droit

2018-2019

 


Chroniques culinaires

Lundi 1er Octobre à 19h : Encore des nouilles, Pierre Desproges

 

 « Un cassoulet sans vin rouge, c’est aussi consternant et incongru qu’un curé sans latin » (Chroniques publiées en 1984-85 dans Cuisine et Vins de France) éd. Points

 


Théâtre

Lundi 12 Novembre à 19h : La révolte, Villiers de L’Isle-Adam

 

Paris 1870, l’heureux banquier Félix converse sur les bilans et investissements du jour avec sa femme Élisabeth, sa bonne comptable. Soudain, Élisabeth annonce à Félix qu’elle s’en va. Qu’elle le quitte pour toujours… (éd. Ellug)

 Auguste Villiers de l'Isle-Adam contemporain du mouvement parnassien de la second moitié du XIXème siècle fréquente les artistes de l'époque et se lie avec Charles Baudelaire. Grâce à ce dernier, il découvre Edgar Poe. Il y puisera, comme dans l'oeuvre de Hegel, une grande partie de son inspiration littéraire. Grand réaliste qui penche vers le mysticisme, Villiers de l'Isle-Adam publie d'abord des poèmes, puis des romans (Isis, 1862). Il tente de lier l'imaginaire à la logique. Paraissent par la suite ses Contes cruels (1883) où il mêle le fantastique au lugubre. 

 


Théâtre

  Lundi 10 Décembre à 19h : "Ahmed revient", Alain Badiou

 

Ahmed vient des banlieues, avec l’esprit farceur. Il nous parle d’attente, d’amour, d’identité, de laïcité, d’islamisme, de poésie et de politique. Pour porter haut et fort la vivacité de la philosophie et la joie du théâtre.  Dans cette farce philosophique, Ahmed, digne héritier de Scapin, bouscule les habitudes de pensées d’un monde surmédiatisé. (Actes Sud  2018)

 Alain Badiou est l'un des philosophes français les plus reconnus sur le  plan international, l'un des plus traduits, avec une uvre considérable dans  plusieurs registres comme celui de l'ontologie des mathématiques, mais aussi  de la politique et du théâtre. Il croit encore à la possibilité de modifier notre  destin, même s'il a abandonné l'illusion des lendemains qui chantent. Parmi  ses derniers ouvrages parus : La République de Platon et Pornographie du temps  présent (Fayard) et Le fini et l'infini (Bayard, Petites conférences).



Petit cabaret


 
Lundi 14 Janvier à 19h :
Et pendant ce temps, Simone veille, Cie Incognito 
                                                                                                                 

Quatre générations de femmes se succèdent dans ce voyage dans le temps qui s'étend de la lutte pour l'avortement à la procréation médicalement assistée.60 ans de féminisme revisités avec beaucoup d’humour.

 


Roman

  Lundi 4 Février à 19h : Portrait d'après blessure, Hélène Gestern

 

Ils partent déjeuner, mais la rame de métro dans laquelle ils sont montés est gravement endommagée par une explosion. Restera de cet accident des corps meurtris, un sentiment brisé et une photo de leur évacuation, si violente et si impudique qu’elle va tout faire trembler autour d’eux. (éditions Arléa)

 Hélène Gestern a quarante-cinq ans. Elle vit et travaille à Nancy. Elle est l’auteur de Eux sur la photo (2011), La Part du feu (2013) et Portrait d’après blessure (2014), tous publiés chez Arléa.
Eux sur la photo, son premier roman, s’est vendu à plus de 60.000 exemplaires.

 


Grand bol d'air

  Lundi 4 Mars à 19h : C'est aujourd'hui que je vous aime, François Morel

 On n’est pas sérieux quand on a douze ans. On tombe amoureux. Raide dingue. Isabelle Samain. Son nom est un refrain. Malicieux et tendre, François Morel raconte « nos » amours débutantes, celles balbutiantes et gauches, désespérées et hilarantes. (éd. Du Sonneur)

 François Morel est comédien, auteur, chanteur et chroniqueur sur France Inter depuis 2009. Son personnage dans les Deschiens (sur Canal+, de 1993 à 2000) l’a fait connaître du grand public.

 


Théâtre

  Lundi 18 Mars à 19h : Le 20 novembre, Lars Noren

 

 Il se prépare à tuer le plus grand nombre d'élèves et de professeurs de l'école où il a « souffert ». Il sait bien qu'il n'y survivra pas. Il a dix-huit ans, a grandi dans un milieu non défavorisé et s'est entraîné à «faire la guerre» en jouant aux jeux vidéo. Trente victimes sont restées sur sa route lorsqu'il a dévasté en novembre 2006 un lycée dans la petite ville d'Emstetten en Westphalie. (L’Arche)

 


Littérature

  Lundi 1er Avril à 19h : Chroniques, Alexandre Vialatte

 

"Indifférente aux modes, l'Auvergne produit des valeurs sûres, sur quoi le temps n'a pas prise : des pneumatiques, de l'eau minérale, du bleu, de la fourme, des couteaux, de la dentelle et des chroniques de Vialatte. On les trouve chez tous les bons libraires." Jérôme Garcin / journaliste France inter Le masque et la plume (coll. Bouquins)

 


Théâtre

  Lundi 6 Mai à 19h : "La Coopé (Tentatives de facilitation)", Yannick Hoffert


  Ebranlés et enthousiastes, trois personnages viennent nous raconter l’échec cuisant qu’ils viennent de vivre. Ils sont confus, ils se comprennent mal et ils se font mal comprendre. Ils n’ont pas la même conception de ce qui est, ou n’est pas, cuisant. Mais peu importe. Ils ont une découverte à partager avec nous : un principe de facilitation. Reste à savoir si ce principe fonctionne, et s’il n’est pas source de nouvelles difficultés. Une conférence ratée, un texte curatif, un moment d’humour et de perplexité.

 


 Roman

Lundi 3 Juin à 19h : Le Triomphe de Thomas Zins, Matthieu Jung

 

Nancy, années 80. Le jeune Thomas est pressé de grandir, mais conquérir la belle Céline ne lui suffit pas. Pour devenir une célébrité, il est prêt à vendre son âme, et son corps, à quiconque se proposera de le guider. Sur la scène nancéienne, et dans le contexte des « années Mitterrand », ce sont de nouvelles « Illusions perdues » que nous propose Matthieu Jung. (Anne Carrière éditions, 2017)

 Matthieu Jung est né à Nancy et vit à Paris. Il est l’auteur de Principe de précaution (Stock, 2009) et de Vous êtes nés à la bonne époque (Stock, 2011)