amuse_gueuleL'amuse-gueule : c'est un apéro-lecture!

 

 

Théâtre, poésie, romans, nouvelles...

Des textes à écouter, à découvrir ou à redécouvrir.

Il y a même parfois du jeu et de la musique

... et pour finir un verre et des tartines « maison ».

 

Tarif : 8 €

 


papillon_gauchesaison 2011-2012papillon_droit



█ 3 Octobre : Le théâtre des paroles (extraits) de Valère Novarina

Parler du théâtre et de l'acteur, n'est-ce pas un bon début pour commencer la saison?
Écriture et théâtre de la parole (« Respirez, poumonnez ! Poumonner, ça veut pas dire déplacer de l'air, gueuler, se gonfler, mais au contraire avoir une véritable économie respiratoire »), mais aussi écriture et théâtre des paroles, des mots, où les paroles sont des personnages en soi.
Une forme nouvelle d’écriture, d’un langage nouveau et novateur, pour une conception nouvelle du théâtre. Innovation langagière poussée à l’extrême (le dramaturge s’en explique dans « Le Drame dans la langue française ») et humour infini (sa réhabilitation « Pour Louis de Funès », non exempte d’une certaine provocation, transpire d’un humour pitre), voilà ce qui contribue chez Novarina à une appréhension particulière du monde, toujours en retrait, pour être toujours au plus juste. Et c’est ce qu’il nous explique dans ces quelques pages passionnantes.


█ 17 Octobre : Des Mots à Déguster (semaine du goût)

Semaine du goût; du goût des mots; mots savoureux à déguster, à dévorer pour une balade gastronomique, un festin littéraire à vous faire saliver.
Au menu : histoires d'enfance, de couple, d'amour, de messes basses...et toques renommées ! Rabelais, Alphonse Daudet, Karl Valentin, Philippe Delerm, Boris Vian...
À table !


█ 12 Décembre : On badine avec Musset

« Il était gai, jeune et hardi
Et se jetait en étourdi
A l’aventure… »

Alors commence la vie littéraire d’ Alfred de Musset, qui se confond avec sa vie même et qui, à juste raison, a pu être divisée en trois temps : celui des caprices, celui des passions, celui des tristesses.
Comme lui, ses héros et héroïnes aiment le plaisir, ce pis-aller de l’amour et s’y perdent.
Voyage en romantisme ! … ?


█ 16 Janvier : Autour de Roger Estrada

Roger Estrada est né en 1933. Ce provençal d’origine mais parisien de circonstance obtient son bac « philo » et poursuit des études supérieures (HEC) qui n’ont pas contrarié un goût certain pour la littérature et la philosophie. Cette sensibilité a nourri une vie parallèle où l’écriture a tenu lieu de « divertissement » et parfois d’outil pour exprimer des idées aussi peu pesantes que possible. Entre autres pièces : La Catachrèse ou l’impossible discours, Diogène, Gloria Mundi, La Comtesse, Monsieur, La Mort du Prince,La Guerre es Trois aura-t-elle lieu ? Et un roman : Salah.

Malgré l’intérêt d’un Jean-François Balmer et d’un Michel Bouquet pour cette œuvre qui croît –pour mieux déborder– entre Crébillon-fils et Adamov, Roger Estrada ne s’est jamais résolu à publier…


█ 6 Février : Bartleby. Une histoire de Wall Street

Herman Melville ( New York 1819 – 1891 ) est un des plus importants romanciers américains du 19è siècle ;
il est notamment l’auteur de Moby Dick et de Billy Budd, matelot .

Après avoir décrit son cabinet d’homme de loi, lieu sinistre cerné par les grands murs sombres des immeubles avoisinants de Wall Street,
et ses clerc, qui évoquent les personnages les plus comiques de Dickens, le narrateur de cette Histoire de Wall Street rapporte comment Bartleby, qu’il avait recruté comme copiste, refusa obstinément de répondre à tous les ordres et à toutes les demandes, sollicitations et supplications qui lui étaient adressés, leur opposant une même formule : « J’aimerais mieux pas » ( I would prefer not to), entrainant par là le dérèglement de tout son univers. (J.V. éditions Amsterdam)

Des portraits cocasses et mordants, une histoire de résistance et de combat, Bartleby fascine toujours !


█ 13 Mars : L'amuse-gueule aux insectes

Au menu : Visniek, Kafka, La Fontaine…pour faire parler les petites bestioles et…
cake aux olives et aux vers, quiche aux ténébrions, toasts au chèvre et aux grillons

…pour les goûter !


█ 19 Mars : La Berlue chante les poèmes d'Émily Dickinson

Folk acoustique et Voix

Dans le cadre du "Printemps des Poètes", la Berlue est un groupe de quatre amis qui chantent les poèmes d'Emily Dickinson, poète américaine de la fin du XIXème siècle.
Par son écriture concise et singulière, elle nous invite à partager sa conception de l'homme, de la nature, de la vie et de la mort..


█ 3 Avril : Cabaret théâtral et poétique Scheadé/Siméon

Une voix d’hier, celle de Georges Schehadé et de ses pièces souriantes et troublantes qui ont marqué les années cinquante et soixante. Equinoxes, tempêtes, mâchoires d’âne, chapeaux, barbes, forêts où l’on s’aventure, lacs que l’on ne traverse pas.

"Un et un ne font jamais deux que si l’on est d’accord"

Une voix d’aujourd’hui, celle de Jean-Pierre Siméon, joué depuis une quinzaine d’années. Poète associé au TNP-Villeurbanne. Un poète qui objecte, furieusement, joyeusement, contre tout ce qui ne veut pas la vie.

"La couleur des yeux n’est pas la couleur du regard"

Des textes évocateurs, quelques comédiens pour les porter, un peu de musique, et nous voici prêts à bien des départs.


█ 23 Avril : Concert baroque : airs de cour

Frédéric Ben Attar (guitare) et Christine Bohlinger (chant) nous proposent des chansons et danses du 17ème siècle en français, italien, espagnol et basque, extraites du 3ème livre d'Etienne Moulinié de 1629, unica de la bibliothèque municipale de Nancy, propriété du conseiller du Duc de Lorraine de l'époque.

Ces airs de cour sont chantés par Christine Bohlinger accompagnés à la guitare baroque par Frédéric Ben Attar.
Ils sont entre-coupés de danses d'origine espagnole, aztèque et française, recueillies par Gaspard Sanz et Santiago di Murcia.

█ 4, 5 et 6 Mai : Les origines de la vie

La Mazurka du sang noir présente une pièce de Thomas Gunzig mise en scène par Gilles Losseroy avec Isabelle Mestre.

Dans un salon sans âge où flotterait encore le parfum de quelque fantôme, une hôtesse facétieuse invite au dépeçage méthodique de ses repères intimes.

Des nôtres ?... Entre tragédie de supérette et strip-tease macabre, Thomas Gunzig réinvente l'humour grinçant... peut-être bien le chaînon manquant entre Biba et Euripide !

À 20H30 les 4 et 5 Mai  et à 18H le 6 Mai.


█ 14 Mai : Concert apéritif : Giuliani, Molino

Isabelle Lartillot et Frédéric Ben Attar nous jouerons de la musique pour traverso et guitare romantique.

Ami de Beethoven et de Rossini, Mauro Giuliani (1781-1829) est l'un des inventeurs de la guitare à 6 cordes mise au point par le luthier napolitain Fabbricatore.
Virtuose applaudi et admiré dans toutes les capitales européennes, il introduit la guitare à Vienne et il est nommé Virtuoso onorario da camera de l'Impératrice d'Autriche.
Son inspiration est partagée entre le bel canto Rossinien et l'ampleur de Beethoven.


█ 4 Juin : Les liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos

Les manœuvres de séduction de Valmont et de la Merteuil, la stratégie cruelle du libertinage dans ce grand roman épistolaire suscitent encore nos rêves et nos fantasmes.

Laclos nous parle ici de la séduction en termes de combat. Et l’emportera... le bien ou le mal ? A l’amour, à la mort !

Lors de la parution des Liaisons dangereuses en 1782, leur succès fut immédiat, mais le roman, frappé de condamnation morale, cessera d’être réédité pendant une partie du XIXe siècle. Il est devenu un ouvrage canonique en France, l’argument de plusieurs adaptations dramaturgiques et cinématographiques à travers le monde.


Concert Baroque: Airs de Cour

papillon_gauchesaison 2010-2011papillon_droit


23 mai : Mais n'te promènes donc pas toute nue (extraits) de Georges Feydeau

"Quand vous aurez lu les pièces de Georges Feydeau, que vous les aurez "visionnées" grâce à ses indications de mise en scène, vous n'aurez que plus de plaisir à aller les voir... Vous aurez l'œil du "spécialiste" et vous pourrez juger d'une bonne interprétation. Vous comprendrez aussi comme il est difficile de se sentir libre face à ce théâtre, quand ses propres inventions semblent limitées d'avance par celles de l'auteur. Pourtant il n'en est rien.

L'invention se situe à mon avis ailleurs, dans la direction du jeu des acteurs, car, pour bien monter Feydeau, il faut trouver cette ligne de crête entre un théâtre en carton et un théâtre pesant, prétentieux et démonstratif. Là est la vérité de Feydeau, homme vulnérable et fragile, dans cette légèreté, cette ironie, cette dérision si française qui faisait dire à Jean Poiret, son digne héritier, quand je mettais en scène Tailleur pour Dames : "Ce que nous faisons n'est pas sérieux...Mais il faut le faire sérieusement." Allez, bonne lecture, amusez-vous bien!"

Bernard MURAT (Jouer Feydeau Aujourd'hui)


18 & 19 avril : À la rencontre de Tennessee Williams

twilliams_affAmuse-gueule co-réalisé avec des étudiants de la licence Arts du Spectacle (université de Nancy 2)

À l'occasion du centenaire de la naissance de Tennessee Williams cet amuse-gueule a été pensé comme un événement exceptionnel et donc programmé sur 2 dates. Charly Breton et Julia Gay, étudiants de la licence Arts du spectacle, ont proposé une lecture de 2 courtes pièces méconnues : Parle-moi comme la pluie et laisse-moi écouter (traduction de Robert Postec) et Propriété condamnée (traduction de Jacques Guicharnaud).

Des projections d'œuvres cinématographiques (extraits) accompagnées en musique par Fabrice Bez (accordéon) & Olivier Herrmann (guitare/contrebasse) ont été programmées :

Un Tramway nommé désir, La Chatte sur un toit brûlant et la Nuit de l'iguane.

Le tout suivi d'un apéritif au parfum de la Nouvelle-Orléans (avec boissons et mets exotiques) tout en musique, avec un concert jazzy proposé par les musiciens Fabrice Bez et Olivier Herrmann.

Mr John Bak, professeur à l'université de Nancy 2 et spécialiste de l'auteur, nous a fait l'honneur de sa présence en intervenant tout au long de la soirée.


2 avril à 21h30 : Boucherie de l'Espérance (extraits) de Kateb Yacine

Lecture proposée exceptionnellement au Domaine de l'Asnée (Villers-les Nancy)

En partenariat avec la Galerie Ovadia et dans le cadre de l'exposition :


affiche_web_ovadia


1er & 11 avril : Qu'est-ce que tu crois? Science et croyances, ce qu'on dit, ce qu'on fait

"Comment ça la science ce n'est pas pour vous? Mais que si! Il suffit d'aller au théâtre! (...) Imaginons les dramaturges Brecht, Molière, Novarina et Koltès se mêler aux philosophes Diderot et D'alembert, avec une intrusion du scientifique Etienne Klein, et intro d'un certain Hugo. (...) On est séduit par ces histoires de monde qui tourne, d'univers en expansion, de trou noir, alors que nous ne sommes rien du tout là-dedans. Il y a de quoi tituber, autant que d'être fasciné!"

Lysiane Ganousse (Est Républicain)

science_croyances

Cette lecture a été proposée le 1er avril au Domaine de l'Asnée (à Villers-les-Nancy) lors d'une soirée cabaret-théâtre et reprise le 11 avril au Théâtre Ça Respire Encore, comme un amuse-gueule classique.

Voir tout les amuse-gueules de la saison 2010-2011