spectacles

Notre programmation est principalement consacrée au théâtre. Les représentations se déroulent généralement les vendredis et samedis à 20h30 et les dimanches à 18h. Le tarif est de 14€ avec un tarif réduit (10€) pour les étudiants et demandeurs d'emploi.

Nous ouvrons notre lieu aux compagnies régionales et/ou d'ailleurs qui souhaitent présenter un travail en cours de création (maquette) et le proposer aux institutions culturelles de la région. Les formes nouvelles sont les bienvenues. Si cette proposition vous intéresse, n'hésitez pas à nous contacter en ayant au préalable consulté les informations techniques de la salle.

papillon_gauche nouvelle saison papillon_droit

2017-2018

 


Théâtre / récit autobiographique

Vendredi 6 et Samedi 7 Octobre à 20h30

   Dimanche 8 Octobre à 18h     

 

Ma vie en prison

 

Monsieur Gigi

 

de et avec : Djibril Siby

avec la collaboration de : Jérôme Esselin et Franck Bizet

 

 « J’ai écrit une histoire, de l’entrée jusqu’à la sortie, le quotidien, le parloir, la violence, la cellule pour trois où on s’entassait à dix... avec des trucs rigolos. Sans plainte. Sans pathos. »

 

« Ma vie en prison a séduit Avignon » (L’Est Républicain)

 

 

« Un texte juste, brut et tendre à la fois, une mise en scène intelligente et sobre et un acteur qui se donne, Ma vie en prison va marquer le off 2017. Bravo encore. » (Parole de spectateur)

 

 


Théâtre

Samedi 25 Novembre à 20h30

   Dimanche 26 Novembre à 18h     

 

Par les morceaux de cette ville

 

Cie La Voyageuse

 

 texte et coordination du spectacle : Yannick Hoffert

avec : Jean-Jacques Daillot, François Glikson, Mélodie Lambert

musique : Sylvain Gherardi

 

 Première pelletée, premiers problèmes.

On voulait construire au-dessus. Il y avait quelque chose au-dessous.

Dessous, un grouillement de papyrus.

Dessus, des hommes et des femmes arrêtés par le passé.

Ils ne savent pas quoi faire de ce passé. Ni s’il faut en faire quelque chose. Ni ce qu’il va faire d’eux.

Creuser, c’est risqué

 

 


 Théâtre et musique

Samedi 20 Janvier à 20h30

   Dimanche 21 Janvier à 18h     

 

Le violon de Rothschild

 

Cie Le Moujik

 

texte : Anton Tchekhov

jeu et mise en scène : Yann Berriet

jeu et mise en musique : Charlène Ploner

 

 

Iakov Ivanov fabrique des cercueils dans une ville où l’on ne meurt pas assez. Iakov Ivanov joue dans un orchestre où ça sent l’ail. Iakov Ivanov, les jours fériés, compte ses pertes. En un mot, Iakov Ivanov a raté sa vie. Et pourtant sa femme, à l’heure de mourir, se met à sourire… 

 

 

Le sourire du bouffon se veut amer, les larmes de la contrebasse se rêvent klezmer.

Et chacun vient poser un regard bienveillant sur Iakov...

 

 


Humour et philosophie

Samedi 10 Février à 20h30

   Dimanche 11 Février à 18h     

 

Les Conférences extravagantes de Pierre Cleitman :

Le plombier du Titanic

 

 

Le 14 avril 1912, peu après 22 heures, alors que le Titanic effectue sa première (et dernière) traversée de Southampton à New-York, le passager d'une cabine de première classe s'aperçoit que la tuyauterie d'arrivée d'eau de la baignoire est fissurée sur toute sa longueur. On fait aussitôt intervenir le plombier du bord. Et c'est au beau milieu de son travail que le navire, à 23h40, heurte l'iceberg pour finir par sombrer deux heures plus tard. L'amour du travail bien fait survivra-t-il à l'angoisse et même à la panique liée à l'imminence du naufrage ?

Entre one man show humoristique et conférence traditionnelle, Les Conférences extravagantes sont un mélange irrésistible de réflexions ultra-sérieuses et de divagations ultra-délirantes. Celle-ci est la toute nouvelle...

 

 

 


Théâtre

Samedi 17 Mars à 20h30

   Dimanche 18 Mars à 18h     

 

Et hop !

 

Coproduction Les Crieurs de Nuit et Théâtre de Cristal

 

conception et jeu : Dominique Farci et Christian Magnani

 

 

 

Les deux compères campent ici deux tendres vieux briscards, pour nous faire découvrir ou redécouvrir des textes de :

Hanokh Levin, Louis Calaferte, Stanislas Cotton, Michel Deutsch, Guy Foissy, Xavier Durringer, Roland Dubillard.

 

Dans un univers teinté d’absurde et des situations baignées d’humour...

 

 

 

 

 

 

 

 


Théâtre / comédie musicale

Samedi 7 Avril à 20h30

   Dimanche 8 Avril à 18h     

 

La mégère à peu près apprivoisée

 

Cie Incognito

 

d'à peu près William Shakespeare mais surtout d'Alexis Michalik

mise en scène : Clémence Iddir

piano : Elise degrange

guitare : Dominique collet

avec : Laurent Albrecht, Romain Albrecht, Dominique Collet, Patrick Cuny, Grégory Thomassin, et Agathe Aranda ou Karine Lervat, Clémence Iddir ou Marlène Faure

 

Le pasteur Battista a deux filles : Bianca, la douceur incarnée et Katarina, la mégère. Il accepte de lâcher la main de Bianca, mais d’abord, il faut trouver un mari à l’autre cas social...

 

Adaptation déjanto-kitsch en comédie musicale façon Broadway de La Mégère apprivoisée, ce délirant spectacle dynamite Shakespeare avec délectation !

 

 

 

 

 saison 2016-2017

 


Clown, théâtre burlesque et musique. Tout public

 Samedi 12 Novembre à 20h30      

 

Les Pompes funestes

 

 Cie des Ô

 avec : Greg Truchet, Fabrice Bez et Nicolas Turon

 

 

La renommée du Baltazar Théâtre, grande famille foraine depuis 1515, n'est plus à faire : ses numéros sont connus de par le monde. Aujourd’hui, les trois frères Altus, Baldus et Remus Baltazar doivent faire face à la mort de leur partenaire vedette... Mais le spectacle doit continuer coûte que coûte !

 

 

 


Théâtre

█ Vendredi 25 et Samedi 26 Novembre à 20h30      

 

La Conférence de Cintegabelle

 

 Cie Echo

de Lydie Salvayre (Prix Goncourt 2014)

 

avec : Christine Koetzel

 

 

Converser est pure délectation. S’en priver est une grande faute.

Une conférencière, veuve depuis peu, rend hommage à l’Art de la Conversation, tombé en désuétude et gravement menacé, selon elle. Elle analyse les intérêts de la conversation (séduire, réussir et donner de la joie...), les conditions favorables à son éclosion (être à plusieurs, le confort du derrière, la clarté, la politesse...) et enfin elle conclut par quelques exemples choisis parmi les plus usuels (la conversation amoureuse, politique, littéraire...). La conversation est un feu qui peut se répandre et incendier le monde entier.

 

 

 

 

 


Humour et philosophie

 Vendredi 2 et Samedi 3 Décembre à 20h30      

 

Les Conférences extravagantes de Pierre Cleitman :

L'humour du râleur est-il toujours en retard ?

 

Entre parler pour celui qui ne dit rien et parler pour ne rien dire, où est la différence, se demande haut et fort, et peut-être à juste titre, cet anti philosophe par excellence qu’est le râleur systématique ?

Entre one man show humoristique et conférence traditionnelle, Les Conférences extravagantes sont un mélange irrésistible de réflexions ultra-sérieuses et de divagations ultra-délirantes. Celle-ci est la toute nouvelle...

 

 


Spectacle jeune public (à partir de 4 ans)

█ Samedi 14 et Dimanche 15 Janvier à 16h

 

C'est pas moi, j'ai rien fait !

 

 Cie Incognito

 

Imaginé, bidouillé et interprété par Marlène Faure, Clémence Iddir, Karine Lervat et Jean-Jacques Zilliox

 

 

 

Vous connaissez tous Le Petit Chaperon rouge, Les Trois Petits Cochons et Pierre et le Loup ? Le loup y est méchant et cruel, n’est-ce pas ?

Pas du tout ! Il s’est fait piéger par ces héros de notre enfance...

Marionnettes, ombres chinoises et chansons vont vous le prouver.

 

 

 

 

 

 

 


Conte musical

 Vendredi 10 et Samedi 11 Février à 20h30

   Dimanche 12 Février à 18h       

 

Un cri

 

Said Izem et Waki

texte : Said / musique : Waki

 

 

C’est une histoire comme une autre, une histoire de migrant.

C’est un cri beau comme un poème, fort et bouleversant, de Said l’espoir et Said le triste.

 

 

 

 


Lecture musicale et graphique

 Vendredi 17 et Samedi 18 Mars à 20h30

   Dimanche 19 Mars à 18h      

 

Baleine

 

 Cie ça respire encore

de Paul Gadenne


 conception : Fabrice Bez, Daniel Pierson et Damien Raymond / lumière : Julien Drapier

 

 Une baleine, d'une blancheur de pierre, s'est échouée sur la plage. La nouvelle est loin d’étonner le groupe d’engourdis, « écroulés sur le velours » des coussins. Dans l’indifférence générale, Pierre, le narrateur, et son amie Odile décident d’aller voir. Ils en seront bouleversés. « Nous avions cru ne voir qu'une bête ensablée : nous contemplions une planète morte », le monde en décomposition, privé d’espoir, de l’immédiat après-guerre marqué par l’horreur du « cataclysme européen ».

Si la dépouille de la baleine est une métaphore de la mort, de sa propre disparition, leur marche est une expérience intérieure, intime et amoureuse, la rencontre avec soi. Une révélation.

 

 


Humour

 Samedi 29 Avril à 20h30

   Dimanche 30 Avril à 18h      

 

 

Manuel de survie dans l'isoloir

Frédérick Sigrist

Corrosif, drôle et engagé, Frédérick dresse un portrait au vitriol de notre société. Nourri à la BD et au cinéma, gavé d’infos, il dresse un bilan caustique, vachard et désopilant du monde et de la scène politique. Une plume acerbe, des textes cyniques et terriblement perspicaces. Miroir de l’actualité la plus récente, c’est tous les jours un nouveau spectacle !

 

« Comédien au talent indéniable et à l'écriture ciselée, Sigrist manie avec élégance jeux de mots et humour noir. » (Télérama)

 

 

 

 

 

 


Musique

█ Samedi 6 Mai à 20h30      

 

Concert Jazz

 

 Duo Fabrice Bez - Michael Cuvillon

 

Fabrice Bez : accordéon / Michael Cuvillon : saxophone soprano

 

 

 

Fabrice Bez et Michael Cuvillon entremêlent les timbres de l’accordéon et du saxophone soprano et nous livrent une musique narrative avec liberté d’improvisation et rigueur d’écriture.

 

Envoutant...

 

 

 

 

 

 


Théâtre / Nouvelle création

█ Vendredi 19 et Samedi 20 Mai à 20h30      

   Dimanche 21 Mai à 18h

 

Par les morceaux de cette ville

 

 Cie La Voyageuse

de Yannick Hoffert

 

 

Texte et coordination du spectacle : Yannick Hoffert / Interprétation : Jean-Jacques Daillot, François Glikson, Mélodie Lambert / Musique : Sylvain Gherardi

 

 

Première pelletée, premiers problèmes. On voulait construire au-dessus. Il y avait quelque chose au-dessous.

Dessous, un grouillement de papyrus. Dessus, des hommes et des femmes arrêtés par le passé.

Ils ne savent pas quoi faire de ce passé. Ni s’il faut en faire quelque chose. Ni ce qu’il va faire d’eux.

Creuser, c’est risqué.

 

 

 

 

 


█ Vendredi 23, Samedi 24 Juin et Samedi 1er Juillet à 20h30

    Dimanche 2 Juillet à 18h

 

Présentation de l'atelier d'adultes "Réalisation"

 

Sens dessus dessous

d'après Karl Valentin

 Voici des textes plein d’humour, de sarcasme et de sensibilité. Une écriture dépouillée qui va droit au but : faire plier les zygomatiques et agiter les esprits. Il y est question de tout et de petits riens. C’est comme dans la vie. Ça commence par des confidences, une réflexion intime, une rencontre ordinaire et puis ça dérape, ça décape. C’est le bastringue dans les mots, dans les corps. On sort de là sens dessus dessous, avec l’impression d’avoir un nez rouge au milieu de la figure.

 

« J’ai vu Karl Valentin en effet en 1937, me semble-t-il, dans un café-théâtre de la banlieue munichoise. J’ai beaucoup ri, bien tristement. »
Samuel Beckett, novembre 1973

 

Valentin Ludwig Fey, alias Karl Valentin, vit le jour en 1882, dans les faubourgs de Munich. Garçon chétif et asthmatique, au visage émacié, il est un bricoleur et musicien né. Il écrit son premier texte, « L’Aquarium » en 1907. Associé à Liesl Karlstadt, sa prodigieuse partenaire, il délivre dans les brasseries de Munich ses sketches d’un humour ravageur. C’est le succès. Karl Valentin est non seulement un génie de la scène, roi du gag et de l’humour froid, mais aussi un magicien du verbe, un démonteur du langage, un manipulateur du non sens... le précurseur du théâtre de l’absurde.
L’arrivée des nazis, qu’il ne faisait pas rire, le réduit au silence. Après la guerre, il tente un come back. En vain. Le public et lui-même n’ont plus le goût de rire. Malade, épuisé, il s’éteint en 1948, dans l’oubli ; comme le héros des Feux de la rampe de Chaplin.

 

Les textes sont extraits des recueils Le Bastringue et autres sketches, La Sortie au théâtre et autres textes et Le Grand Feu d’artifice et autres sketches (trad. J.-L. Besson et J. Jourdheuil, aux Éditions Théâtrales)

 


 

█ Mercredi 5 Juillet à 20h30

 

Présentation de l'atelier Jeunes

 

L'Eveil du printemps

de Franck Wedekind

 

L’Éveil du printemps, c’est celui de la sexualité naissante chez un groupe d’adolescents, réprimée par une société puritaine.

La curiosité enfantine, le refoulement et la répression du sexe, la difficulté d'être un adolescent dans un monde de «grandes personnes», l'éducation autoritaire ou libérale, sont les grands thèmes de l'œuvre.